Philippe Lesage 

Chronique d'un joueur d'échecs no 5

Montréal vendredi le 2 janvier 2015

En cette période du nouvel an, je voulais partager avec vous quelques souvenirs qui me sont inévitablement revenus en mémoire lors de mon retour au club d’échec de Laval dans les vieux locaux, toujours les mêmes…! Du Centre communautaire St-Louis de Montfort du quartier Pont-Viau à Laval. En effet, depuis septembre 2014 la ligue lavalloise d’échecs a repris ses activités du mardi soir pour le plus grand plaisir des amateurs d’échecs de la couronne nord.

Ligue Lavalloise d’échec : Souvenirs et Anecdotes

La première fois que j’ai mis les pieds au club d’échecs de Laval c’était un mardi soir au début des années 80, il y a de cela 35 ans. À cette époque, j’étais encore un jeune garçon de 11 ans qui avait comme idole son papa aux échecs. C’est avec mon père, un passionné des échecs et aussi du bridge que j’ai appris à jouer aux échecs dans le confort du foyer familial. Dans ce temps là, je pouvais jouer de 10 à 20 parties par semaines avec mes amis du club d’échecs de l’école et bien sur avec papa. Je me souviens que les victoires étaient très rares contre papa, si bien que j’avais la ferme conviction que le jour où je serai en mesure de le battre régulièrement alors là je serai un Super Champion aux échecs! Quand je repense à tous ces souvenirs, je me dis qu’au fond le plus beau cadeau de mon père aura été de développer chez moi une passion. Les échecs auront permis au petit garçon que j’étais de développer le goût de se dépasser, de devenir meilleur et surtout de croire en lui.      

Si mon père avait été le catalyseur de mon développement aux échecs, c’est grâce en grande partie au Club d’échec de Laval que j’ai découvert les tournois et la compétition. Les mardis soirs étaient souvent l’occasion de se frotter à des forts joueurs du club lors des tournois de blitz ou des tournois une partie par semaine. Comment oublier la chance de pouvoir bénéficier des conseils du MN Yves Morin, des Experts Murray Kurtz et François Parent après nos parties. C’est aussi au club de Laval que j’ai pris part à mes premières compétitions coté FQE. Mes plus beaux souvenirs demeurent les championnats juniors de Laval organisé par le président de LLE des années 80 Julien Belzile qui nous à malheureusement quitter en mars 2013. M Belzile fut sans l’ombre d’un doute l’un des piliers du développement des jeunes joueurs d’échecs au Québec organisant plusieurs tournois jeunesse à Laval, il fondera aussi le 1er Club Junior de Laval. Quelques années après en 2006, il reviendra à la charge avec la fondation du club junior de Sherbrooke.

 

1980-1990 : Toute une décennie pour les échecs au Québec.

Le début des années 80 sera vraiment formidable pour les échecs au Québec avec le match Ivanov-Hébert suivi du super défi du mois de septembre 1981 Ivanov-Spraggett. Par la suite, prendra place l’un des plus forts tournois de cette décennie avec le Championnat fermée du Québec de 1981 commandité par le célèbre club Le Spécialiste des échecs situé sur le boul. Maisonneuve à Montréal. Impressionné et influencé par le jeu des Spraggett, Ivanov, Hébert, Witt, et du jeune Barbeau alors Champion junior du Canada, j’étais prêt moi aussi à faire des tournois pour devenir un fort joueur. C’est après deux tentatives infructueuses lors des championnats de 81-82, que je remporte finalement mon 1er Championnat junior de Laval en 1983 décrochant ainsi le 16 rang chez les meilleurs juniors du Québec. La même année, le Club d’échec de Laval annonce qu’une simultanée aura lieu au mois de février contre nul autre que le Champion du Québec le GM Kevin Spraggett (MI en 1983). Évidemment, pas besoin de vous dire que ma place fut réservée rapidement auprès des organisateurs.

Après la simultané le MI Spraggett répondra à quelques questions du public, un jeune spectateur demande alors « Comment faire pour devenir un maitre aux échecs…?  Spraggett : « Il y a des jeunes qui ont du talent ici pas de doute, mais ils devront continuer à travailler fort pour atteindre le titre de maitre. Pour devenir maitre aux échecs ou dans un autre domaine vous devrez y investir votre âme et toute votre énergie. Bref vous devez y croire plus que tout. ». En 1985, Kevin Spraggett devenait le 1er GM québécois avec une 4ime place à l’interzonal de Taxco au Mexique (devant lui 1er Timman, 2- Nogueiras et 3- Tal..Wow!). Ensuite, suivra sa super victoire contre Andrei Sokolov en 1988 à St-John N-B, ce qui lui permettra d’obtenir un match de quart de final du championnat du monde en 1989. Match qu’il perdra de justesse en prolongation contre Arthur Yusopov dans la belle ville de Québec. Pas étonnant que quelques années plus tard d’autres jeunes joueurs de talent québécois ont suivi les traces de Spraggett (GM Lesiege, GM Roussel-Rozmon et GM Charbonneau).  

Retour des tournois du mardi soir à Laval en 2015 : 

En 2015, le club d’échecs de Laval poursuivra ses activités avec en autres les tournois du mardi soir une partie par semaine durant 5 semaines consécutives. La cadence est de 1h15 avec 30 secondes par coup/mat. Je vous invite donc à prendre part au prochain tournoi qui débutera le 20 janvier 2015. Voir aussi le site internet : www.echecslaval.com 

Début du tournoi : Mardi 20 janvier 2015 (27 janvier, 3, 10 et 17 février).  Les parties débutent à 19h Au centre communautaire St-Louis de Montfort situé au 25 rue St-Louis à Laval. Le coût de l’inscription est de 20$. Le tournoi est coté FQE.

Inscription sur place le 20 janvier ou réservé votre place par téléphone à Alexandre Ber arbitre au 514 581-5043 ou par courriel : info@echecslaval.com 

Reprise des activités du Club d’échecs Ahuntsic Saison 2015 :

De son côté, le club Ahuntsic reprendra ses activités le samedi 10 janvier avec ses tournois semi rapide du samedi PM. L’assemblée générale aura lieu le 17 janvier Info www.echecsahuntsic.com

Simultané du 13 février 1983

35 joueurs : Résultat final du MI Spraggett 31 victoires, 2 nulles et 2 défaites.

Fait rarissime, le MI Spraggett donne le choix de la couleur à tous les participants!

Blanc : Philippe Lesage 1608         Noir : MI  Kevin Spraggett 2546

1.      e4 À mes débuts je voulais jouer comme Bobby Fischer! alors 1 e4 sans compromis! 1... c5 De son coté, Spraggett à toujours aimé la sicilienne de style Kan et Scheveningen.

2.      Cf3, e6 comme prévue!

3.      d3 Dans son livre, Mes 60 meilleurs parties, Fischer explique que c’était son coup favori à cette époque et ce particulièrement après que les noirs se soient engagés avec le système 2…e6 Voir la partie no 1 de ce livre (Fischer-Sherwin 1957). 3…Cc6

4.      g3, d5

5.      Cb-d2, Cf6 Les noirs avaient un large éventail de réponses possibles 5…Fd6, 5…g6, 5…Fe7 et même 5…b6

6.      Fg2, Fe7  

7.      0-0, 0-0

8.      Te1 avec l’idée de jouer e5 7…b5 la variante la plus active.  

9.      e5, Cd7 possible est aussi 8…Ce8. Dans les deux cas l’idée est d’utiliser la poussée des pions b5-b4-a5-a4-a3 pour créer des cases à leurs cavaliers en d5, d4 et c3.

10.  Cf1, a5 à l’assaut!

11.  Ff4 pour soutenir le pion e5 11…b4

12.  h4, Fa6

13.  Cf1-h2 l’attaque à l’aile roi va bientôt s’enclencher! 13… a4

14.  a3! Une idée de Fischer qui à pour but de ralentir le jeu des noirs à l’aile dame et que j’avais analysé auparavant. Voir la partie (Fischer-Myagmarsuren Sousse 1967) 14…bxa

15.  bxa, Cb6

16.  Fh3 gardant un œil sur le faible pion en e6 16...d4

17.  Cg5 autour des blancs d’attaquer 17…Cd5 Voilà les cases dont je vous parlais au 9 coup. La poussée des pions noirs à laisser inévitablement des trous dans la position des blancs que les cavaliers noirs s’empressent d’occuper. 

18.  Fd2 pour éviter l’échange du fou noir et couvrir c3. Après 18 Dh5 FxC puisque 18 Dh5, h6 19 Cxf7! est fort. 18…c4 

19.  dxc4, Fxc4

20.  Dh5, FxCg5

21.  FxF, De8

22.  Dg4 la menace est maintenant 23 Fh6 ou Ff6 alors 22...Rh8

23.  Cf3 attaque d4 et du même coup relance le cavalier dans la partie 21…h6 avec 21…Cc3 suivi de Fe2 les noirs égalisent mais la partie demeure très complexe.

24.  Fxh6 Plus simple est 24 Cxd4, CxC suivi de 25 DxC et les blancs devraient conserver un pion d’avance après les échanges mais au prix d’un jeu actif pour les noirs. 24…  gxh6

25.  Dh5, f5 après avoir jouer ce coup Spraggett passa à l’autre échiquier mais il continua à regarder du coin de l’œil notre position. Je crois qu’il venait de réaliser la faiblesse du pion e6. Avec  25…Rh7! 26 Cg5+ Rg7 27 Ce4 f6! se sont les noirs qui ont le meilleur!

26.  Dxh+, Rg8

27.  Cg5, Ta7 impossible de sauver le mat en h7 et le pion en e6.

28.  Cxe6, Cc3

29.  DxT+ ? Trop excité le jeune homme! Il fallait prendre la qualité mais avec CxT et les noirs sont perdus. 29… DxD

30.  CxD, RxC

31.  Fxf5, Ce2+

32.  TxCe2?! douteux Rg2 tout simplement  32…FxT

33.  Te1, Fc4 ? me rendant la pareille 33…Ff3! Pour empêcher les blancs de jouer f4

34.  h5, Te7

35.  f4, Fe6

36.  Fe4 avec l’idée de jouer f5 36…Ca7

37.  Tb1, Rg7

38.  f5 bien que les blancs aient un net avantage, le MI continu de jouer avec un plan déterminé. La partie n’est pas encore gagnée et les complications qui suivront le démontrent de façon exemplaire. Se que je retiens dans cette partie, c’est la détermination! de Spraggett même contre un petit joueur dans une simultanée! 38…Fxf

39.  FxF, Txe

40.  Tb2+, Rh6

41.  g4, Cb5

42.  Tb6+, Rg5

43.  Ta6, Cc3

44.  h6, Rh4 Le dernier piège du MI-Mater le roi blanc!

45.  h7? Impossible d’arrêter la marche du pion à la dame! Tombant ainsi à pied joint dans la trappe au fauve! 45…Rg3? Ratant la nulle, probablement la fatigue d’avoir battu 32 joueurs sur 35. Comme Spraggett l’a démontré après la partie 45… Te1+ est la partie est nulle. Rien à faire même avec une dame en plus! 45...Te1+ 46 Rf2 Te2+ 47 Rf1 Rg3!! 48 a1=D mais Tf2+ 49 Re1, Te2+ Échec Perpétuel (surtout pas 49 Rg1 Ce2+#Mat) Ha oui J’oubliais si 47 Rf3, Te3+ Rd5 Cd4+# Mat Incroyable!

46.  Te6, Tb5

47.  Rf1, Tb1+

48.  Te1, Tb8

49.  Rg1, Ce2+

50.  Rf1, Cf4

51.  c3, dxc

52.  Te3+, Rh4

53.  Txc, Rg5

54.  Tc8, TxT

55.  FxT, Cg6

56.  Ff5, Ch8

57.  Re2, Rf4

58.  Rd3, les noirs abandonnent Ouf!!! 

Make a Free Website with Yola.